Atelier haïku CRS

L’atelier d’écriture à la CRS 121B donne de bons résultats en haikus :

Guy
Doux matin
Tatane puissante
Grosse bavure

Laurent
Matraque
En main
Les bécasses volent

Frédéric
Coup de tonnerre
Des grenades
Dans le printemps

Sylvie
Se reflète
Dans mes rangers cirés
La voie lactée

André
Sous le casque
J’entends mal
Le chant du rossignol

Michel
Odeur lacrymogène
C’est le printemps
Coucou !

Jo
Casque bouclier
Noir bloc
Quel choc

Fred
Fin de l’automne
Autonomes enragés
Corps à corps

Tony
Pleuré dans les lacrymos
Magnifique gospel
Migrants debout malgré nous

Bernard
Soleil sur la gamelle
Face aux banderoles
Que suis-je devenu ?

Hervé
Pluie torrentielle
Camions grillagés
Notre nid

Jackie
Nous avançons en tortue
Ça sent le pet
C’est l’été

Henri
Après la canicule
Baston de crépuscule
Printemps chaud

Louis
Casque anti émeute
Chaleur au ceinturon
Matraque en meute

Dédé
Armure et saucisson
Fusils d’assaut
Des coups en soirée

Didier
Soirée mondaine
La Flamme des Molotov
Chauffe les tortues

Bert
Mois de mai
Sent l’insurrection
Mutinerie au parloir

Lionel
Avec mon masque à gaz
Pensé à Maman
Dans son usine de masques à gaz

_____________________________________________________________________________________________________________________
En lien avec l’histoire sauvage, une pièce radiophonique : Souffrir à ST Tropez.

L’émission en deux parties
première partie :

deuxième partie :

Réalisation Jean-Matthieu Zahnd
Conseillère littéraire Caroline Ouazana

A 70 ans Jeanne Bregman a sauvé un pré-adolescent de la noyade. En guise de récompense, les parents de l’enfant (M. et Mme Merchant-Cazale) offrent à Jeanne Bregman quelques semaines à Saint-Tropez dans leur villa.
A la Pampanita, commence alors un séjour tout à fait particulier où une jeune Américaine qui occupe la villa voisine, proposera à Jeanne Bregman de jouer dans un film très spécial…
Ce sera pour elle l’occasion de découvrir une vie qu’elle n’avait jusque-là jamais imaginée, tout un monde. Cinéma, drogue et zombies.

Avec
Nita Klein ( Jeanne Bregman)
India Hair ( Sidney Mercury)
Antoine Sastre ( Vincent Gallatino)
Yvon Martin ( un Syndicaliste acteur de télé-réalité)
Lara Bruhl ( Jennifer Cook)
Rémi Goutalier ( Patrick Merchant-Cazale)
Léo Reynaud ( un Zombie syndicaliste)
Bastien Bouillon ( Lolito)
et
Sophie Bezard , Elodie Vincent, Loic Hourcastagnou, Emilie Chertier, Hermann Marchand, Louis-Marie Audubert, Lionel Mur, Matyas Simon, Mathilde Caupenne, Aurélien Osinski, Stéphane Szestak , Cécile Arnaud, Laurent Gauthier

Enregistrer

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Cannibales heureux

– Tous les cannibales sur terre ne mangent pas avec les doigts. Je te l’assure. C’est toujours une mauvaise image que l’on veut donner d’eux.
– Tu as raison, maman. Je vais faire un effort. Il y a tellement de préjugés. J’oublie que nous n’en sommes plus là, non ?
– Grrr…
– C’est quand même encore très mal vu, tu es d’accord ? Même en 2015… Je ne peux jamais parler de chair humaine à l’école sans que cela crée un malaise profond. On croit que je plaisante. Ils sont bornés si tu savais. Heureusement tout le monde croit que je plaisante quand je dis que ma mère cuisine la poitrine d’une façon inoubliable. Dis-moi, maman… J’ai une question… qui me travaille depuis quelques temps…
– Vas-y, ma chérie, dis-moi ce qui te tracasse, ne te gêne pas, on est en famille.

– C’est un peu délicat… Je ne voudrais pas te vexer… Mais… Est-ce que famille est heureuse, non ?
– Mais oui ma chérie, notre famille est heureuse. Qu’est-ce qui te fait penser le contraire ?
– Je ne sais pas… il y a deux ou trois choses… qui clochent… qui m’inquiètent… Ce n’est peut-être rien… Les cages, par exemple, tu vois les cages dans le sous-sol…
– Ne t’inquiète pas, ma chérie. Ça c’est grand-père… C’est son hobby… Mais pour répondre à ta question : Bien sûr qu’elle est heureuse notre famille. Qu’est-ce qui te fait croire le contraire ? Oublie les cages et le sous-sol… Fini ton mollet maintenant, ça va refroidir.
– Tu crois que toutes les familles sont heureuses comme nous ?
– Qu’est-ce que tu veux dire ?
– Tu crois que toutes les familles sont heureuses de façon identique ?
– Qui t’a raconté ça ?
– Tolstoï, maman.
– Je t’ai toujours dit de ne pas trop lire. Tu vas bousiller ton imagination… Tu les as vus les premiers de la classe ?… Hein, tu les as vus les premiers de la classe qui ont tout lu ?… Tu crois qu’ils inventent grand-chose après ? Alors, tu disais… Les familles heureuses toutes identiques… Tu as trouvé ça dans Anna Karenine, non ?…
– Oui, c’est le début.
– Tu n’as quand même pas lu le livre en entier ?
– Non. Juste le début.
– C’est bien. J’ai l’impression que tu n’as plus faim. Il ne te plaît pas ce mollet ?
– Maman, je n’ai plus faim.
– Tu ferais mieux d’arrêter avec cette phrase de Tolstoï, ça te coupe l’appétit et Papa ne va pas être content, tu sais, la prison est difficile même pour les escrocs…

– Tu peux me donner ton avis sur les traductions du début d’Anna Karenine :
« Toutes les familles heureuses le sont de la même manière, les familles malheureuses le sont chacune à leur façon. »
« Toutes les familles heureuses se ressemblent ; chaque famille malheureuse est malheureuse à sa manière. »
« Toutes les familles heureuses sont identiques, les familles malheureuses toutes différentes. »
– Je crois que tu es encore en train de faire une fixation. Il faut que je réfléchisse. Tu sais la traduction, c’est… C’est délicat.
– Je trouve que c’est très proche de la phrase “Le beau n’a qu’un type ; le laid en a mille.”
– Ah oui… C’est de qui ?
– C’est de Victor Hugo, la maîtresse l’a dit quand on s’est moqué de moi.
– Dans quoi ?
– Quoi dans quoi ?
– Victor Hugo a écrit ça où ?
– Dans Cromwell, maman.
– Tu vas trop voir Gigolo.
– Google maman.
– Je préfère l’appeler Gigolo.
(un long silence)

– Ne sois pas anti-technologie…
– Tu sais, maman, tu cuisines tellement bien… ta cuisine est si bonne que parfois… c’est effrayant.

…………………………………………………………………………………….

En lien avec l’histoire sauvage, une pièce radiophonique : Souffrir à ST Tropez.

L’émission en deux parties
première partie :
https://www.franceculture.fr/emissions/fictions-samedi-noir/souffrir-st-tropez-de-jean-pierre-ostende-premiere-partie

deuxième partie :

https://www.franceculture.fr/emissions/fictions-samedi-noir/souffrir-st-tropez-de-jean-pierre-ostende

Réalisation Jean-Matthieu Zahnd
Conseillère littéraire Caroline Ouazana

A 70 ans Jeanne Bregman a sauvé un pré-adolescent de la noyade. En guise de récompense, les parents de l’enfant (M. et Mme Merchant-Cazale) offrent à Jeanne Bregman quelques semaines à Saint-Tropez dans leur villa.
A la Pampanita, commence alors un séjour tout à fait particulier où une jeune Américaine qui occupe la villa voisine, proposera à Jeanne Bregman de jouer dans un film très spécial…
Ce sera pour elle l’occasion de découvrir une vie qu’elle n’avait jusque-là jamais imaginée, tout un monde. Cinéma, drogue et zombies.

Avec
Nita Klein ( Jeanne Bregman)
India Hair ( Sidney Mercury)
Antoine Sastre ( Vincent Gallatino)
Yvon Martin ( un Syndicaliste acteur de télé-réalité)
Lara Bruhl ( Jennifer Cook)
Rémi Goutalier ( Patrick Merchant-Cazale)
Léo Reynaud ( un Zombie syndicaliste)
Bastien Bouillon ( Lolito)
et
Sophie Bezard , Elodie Vincent, Loic Hourcastagnou, Emilie Chertier, Hermann Marchand, Louis-Marie Audubert, Lionel Mur, Matyas Simon, Mathilde Caupenne, Aurélien Osinski, Stéphane Szestak , Cécile Arnaud, Laurent Gauthier

Enregistrer

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Cannibales heureux

Pas d’embouteillages chez les fourmis

Ça y est ! Les investisseurs sont arrivés. Ils ont acheté des immeubles et chassé les locataires pour l’amélioration de l’habitat. Ils ont peint, changé les fenêtres, rénové les appartements. Ils ont viré aussi les petits commerçants.
En deux temps, trois mouvements, ils ont réussi à faire de cette grande rue une rue parfaitement ennuyeuse.
Même plus d’embouteillage.
Les embouteillages sont trop humains.

Il n’y absolument jamais d’embouteillages chez les fourmis.
Des chercheurs allemands (pas d’ironie sur l’organisation) ont étudié l’embouteillage de fourmis méticuleusement.
Ces chercheurs provoquent des embouteillages chez les fourmis et observent les réactions.
(En même temps je me demande toujours si nous, sur Terre, ne sommes pas étudiés en permanence et si la Terre entière n’est pas qu’un grand parc voué à des études scientifiques.)
Mais bref, quand ces chercheurs créent des embouteillages chez les fourmis, pas un seul coup de klaxon, pas un seul juron.
Et aucun régulateur de trafic.
Pas de bouchon chez les fourmis. En revanche elles se tamponnent pas mal.
Le professeur Travolta soutient qu’il ne faut pas voir les choses ainsi mais plutôt envisager l’embouteillage comme une spécificité humaine.
D’ailleurs les premiers embouteillages de fourmis ont inquiété les scientifiques des laboratoires de Notre-Ville.

Rodin

Il doit bien y avoir des fourmis fainéantes qui se la coulent douce ?
Il n’y a que l’homme qui a ce genre de pratique et de pensée ?
A l’inverse, d’autres chercheurs affirment que la glandouille est animale.
Et pourquoi pas bestiale ?
L’homme serait beaucoup plus sophistiqué. Et il sait rire.
C’est peut-être le travail obligatoire qui a favorisé le rire.
L’homme est si joueur.
D’ailleurs, à peine l’enfant arrive-t-il dans le ventre de sa mère que celle-ci commence de vomir pendant quelques semaines.
On dit d’ailleurs à la mère : « Vous vous habituerez. C’est naturel. »

Madame la Maire aime à répéter qu’interrogé sur la première idée de l’homme, le préhistorien André Leroi-Gourhan avait répondu : « J’aimerais penser que sa première invention, sa première condition de survie, ce fut l’humour. Sans l’humour, il aurait été la misérable créature que l’on imagine trop facilement. »
En même temps, l’homme aurait donc inventé là, avec l’humour, une forme conjointe et profonde de tristesse que ne semblent pas connaître les fourmis.

…………………………………………………………………………………………………

En lien avec l’histoire sauvage, une pièce radiophonique : Souffrir à ST Tropez.

L’émission en deux parties
première partie :
https://www.franceculture.fr/emissions/fictions-samedi-noir/souffrir-st-tropez-de-jean-pierre-ostende-premiere-partie

deuxième partie :

https://www.franceculture.fr/emissions/fictions-samedi-noir/souffrir-st-tropez-de-jean-pierre-ostende

Réalisation Jean-Matthieu Zahnd
Conseillère littéraire Caroline Ouazana

A 70 ans Jeanne Bregman a sauvé un pré-adolescent de la noyade. En guise de récompense, les parents de l’enfant (M. et Mme Merchant-Cazale) offrent à Jeanne Bregman quelques semaines à Saint-Tropez dans leur villa.
A la Pampanita, commence alors un séjour tout à fait particulier où une jeune Américaine qui occupe la villa voisine, proposera à Jeanne Bregman de jouer dans un film très spécial…
Ce sera pour elle l’occasion de découvrir une vie qu’elle n’avait jusque-là jamais imaginée, tout un monde. Cinéma, drogue et zombies.

Avec
Nita Klein ( Jeanne Bregman)
India Hair ( Sidney Mercury)
Antoine Sastre ( Vincent Gallatino)
Yvon Martin ( un Syndicaliste acteur de télé-réalité)
Lara Bruhl ( Jennifer Cook)
Rémi Goutalier ( Patrick Merchant-Cazale)
Léo Reynaud ( un Zombie syndicaliste)
Bastien Bouillon ( Lolito)
et
Sophie Bezard , Elodie Vincent, Loic Hourcastagnou, Emilie Chertier, Hermann Marchand, Louis-Marie Audubert, Lionel Mur, Matyas Simon, Mathilde Caupenne, Aurélien Osinski, Stéphane Szestak , Cécile Arnaud, Laurent Gauthier

Enregistrer

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Pas d’embouteillages chez les fourmis

Le sens du sacrifice

On raconte (sans trop savoir la vérité en détails) que dans les années cinquante, en France, une jeune femme russe épouse un agriculteur peu fortuné dont la ferme est de moins en moins viable, pour ainsi dire au bord de la ruine.
Très rapidement et heureusement pour le couple, cette jeune femme Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Le sens du sacrifice

De blabla dit-elle

Sur l’épaule droite de la fille est tatoué un magnifique flashcode à l’ancienne.
Il suffit de le flasher avec son Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur De blabla dit-elle

Ogre ego

– Le mariage de déraison c’est quand on s’aime ?
– Exactement. Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Ogre ego

Brouillard partout

– Quelles tours ? Quelle histoire de tours ? Les quoi ? Les Twin Towers ? Je sais pas. Comment veux-tu que je sache ? Je n’étais pas né à cette époque. Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Brouillard partout

Sans

Le café sans caféine
la voiture sans volant
l’adolescence sans bouton Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Sans

Attachement aux objets

Bien qu’il finisse le plus souvent par s’attacher à ses objets (au point de les garder plus longtemps que ces choses ne le méritent, par pure affection dégradée en sentimentalisme), il aime peu son répondeur téléphonique qu’il trouve trop froid, surtout quand celui-ci répète d’une voix désagréable Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Attachement aux objets

Visite des sommets de montagne en bateau

Les îles sont des sommets de montagnes englouties.
L’Angleterre est le sommet d’une montagne engloutie.
La Corse aussi. Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Visite des sommets de montagne en bateau

Trop travailleur pour être efficace

A l’époque je n’étais pas assez paresseux pour travailler efficacement.
Grand désordre.
J’ignorais même le mot efficient. Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Trop travailleur pour être efficace

On se souvient mieux de l’inachevé

Personne n’ose dire à haute voix qu’il n’aime pas les thés pensants ni les soirées pensantes.
L’air de rien, comme d’habitude, les villes sont aussi inachevées que les campagnes mais Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur On se souvient mieux de l’inachevé

Soirées pensantes, pinçantes

Les soirées pensantes sont soutenues par la mairie et la guilde des cafés philosophiques.
Si l’on n’aime pas la soirée pensante, drogue légale que l’on Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Soirées pensantes, pinçantes

Nager pour composer

Nager la brasse est une forme de prière discrète.
Il faut joindre ses mains, ouvrir la mer.
Il se répète cela chaque fois qu’il va nager à la mer l’été les jours de beau temps et à la piscine Messerschmitt le reste Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Nager pour composer

Un guide que je n’échangerai pas

Connaissant mon goût pour les échangeurs, l’homme qui est un guide des lieux abandonnés m’a dit : « D’une certaine manière l’Histoire est un grand calmant, un anxiolytique puissant, quand on sait s’en servir et s’y Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Un guide que je n’échangerai pas

Attitude lynchienne

Sur un ton innocent et presque enjoué, coupant la tarte aux myrtilles de son couteau bien tranchant et épais, elle prétend aller là où habite le diable.
– C’est en banlieue que tu le trouveras. (Son amie la plus précieuse placerait tout le monde en banlieue ou bien sur le site du Bon Coin)
– Bien sûr que non. Le diable n’habite pas en banlieue. Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Attitude lynchienne

Reprise hypnotique douce

Ce qui se répète plus ou moins fort et en boucle depuis des années, au sujet de la surimpression nostalgique, lors des soirées alcoolisées du Pico Pico, revient à dire : d’accord nous sommes peut-être dans un recyclage et mixage complet Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Reprise hypnotique douce

Télécharger une nouvelle vie

Il revendique le droit de changer plusieurs fois de vie (transformer le modèle, le remanier, l’adapter, créer des arrangements). Il attend avec impatience l’année où l’on pourra télécharger de nouveaux modes de Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Télécharger une nouvelle vie

Ma porte sur le temps

Est-ce que c’est une porte suffisamment bien placée pour gagner sans difficulté la zone hors du temps ?
Cette porte est un organe que tu possèdes en supplément des autres, un organe en forme de porte que tu peux Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Ma porte sur le temps

Meilleure amie

Elle écoute souvent les conseils de sa meilleure amie qu’elle a enregistrés en douce un soir où toutes les deux avaient un peu bu au Pico Pico :
– « Le soleil se lève » est un mensonge tout comme « Le soleil se couche ». Depuis Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Meilleure amie

Romantique

Dans la rue, sur les marchés, dans les magasins, la grande phrase des moralisateurs (anti jeu vidéo) qui accostent les passants en distribuant des tracts à l’ancienne et espérant attraper un joueur de la Division Fantôme Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Romantique

Mémoire de la ville

Elle vit dans un paysage industriel, entre noir et gris le plus souvent, tout est resté ainsi, même si les usines fermées depuis des années sont devenues des terrains de jeux pour des enfants, des squats, des friches d’artistes. Il y a cette poussière, cette rouille Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Mémoire de la ville

Au fond du bar

Au fond d’un bar du Pico Pico, on entend clairement sa voix rauque presque masculine par-dessus la musique de Brian Eno.
Tout le monde est gêné d’entendre la voix de cette fille installée au fond du bar : « Je ne suis pas trop ancienne à trente ans Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Au fond du bar

Modifier le réel

Elle aime entrer dans une église et sans bruit s’asseoir un moment, impassible, attentive aux signes, respirant doucement sur un banc, entouré de témoins, tableaux religieux de cet aéroport mental de première classe où beaucoup ne viennent que pour Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Modifier le réel

Brève histoire de planète

Pour le début de l’année, au nom de Madame la Maire, le porte parole de la mairie, surnommé Pom Pom Boy, s’est lancé dans un long et sinueux discours pour rappeler à la population que la non assistance à personne en danger était un crime puni par nos tribunaux et qu’une personne qui fuyait la guerre était Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Brève histoire de planète

Inquiétudes. Que choisir ?

Chaque année pour vous rassurer la mairie de Notre Ville publie un ensemble d’articles destinés à vous protéger. Les voici :
– Les dangers des faux ongles.
– Les cabines de bronzage tueuses.
– Peut-on encore manger du thon en Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Inquiétudes. Que choisir ?

Mais qui sont ces gens ?

Ces deux décoiffés sont souvent anxieux et soucieux, lèvres basses, mais ils n’osent pas en parler et se confier de peur d’amplifier leur appréhension et de ne plus pouvoir avancer (clopiner serait plus exact) sans l’aide de béquilles chimiques fournies sur Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Mais qui sont ces gens ?

Drogue souvenir

Près de la fenêtre qui donne sur la Tour Solitude illuminée toute la nuit, non loin du Pico Pico et de la vie des bars en profondeurs, ils restent assis sur la banquette, presque immobiles, souvent le soir, avant d’aller Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Drogue souvenir

Biographèmes dans la Tour Solitude (II)

A partir des éléments biographiques que lui fournissent les familles mais aussi les amis et relations du défunt, Laura Yun, toujours installée au dernier étage de la Tour Solitude, continue d’écrire de courtes notices à lire le jour des funérailles.
Voici celle de Madame Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Biographèmes dans la Tour Solitude (II)

Bowling Ling !

Même si elle n’habite plus avec eux, elle si grande n’a jamais officiellement abandonné ses enfants qui, en rang d’oignons, regardent tous les trois la télévision la journée Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Bowling Ling !