L’Amicale des gens qui détestent la randonnée

Amoureux névrotique est-il un pléonasme ?
On ne sait pas.
Cela dit. Grand amoureux névrotique du lien social, Dogan a créé l’Amicale des gens qui ont la haine dans l’enthousiasme et la bonne humeur.
Malheureusement, après un démarrage fulminant et un nombre d’adhérents des plus prometteurs dans plusieurs pays européens, la plupart des membres de l’Amicale des gens qui ont la haine se sont battus entre eux.
Comme le genre humain est laborieux !
Plus tard, plein d’espoir encore, si épris d’associer les volontés altruistes, le si constructif Dogan a monté l’Amicale des gens qui détestent la randonnée.
C’était plus modéré. Plus réaliste aussi. Plus raisonnable.
L’Amicale des gens qui détestent la randonnée relevait d’un art modeste.
Ça n’a pas marché non plus.
Les Amicales, ce n’est pas pour Dogan, finalement. Il le supporte mal. Il n’aime pas être contrarié. Il n’est pas le seul homme ainsi, à ne pas supporter que l’on ne fasse pas comme il l’entend. Ne dites pas « autoritaire », dites « qui a de la volonté et du caractère ».
Comme lui, la mairie regrette une forte baisse de l’activité associative depuis une vingtaine d’années.

La marche, tout de même, quelle honte pour Dogan qui n’en revient pas que l’on puisse apercevoir tous les jours des marcheurs se répandre dans les rues de Notre-Ville, avec leurs sacs et leurs bâtons de marche et, comme si cela ne suffisait pas, ils inondent nos ondes et nos écrans pour parler de la marche à toute heure du jour et de la nuit, jusqu’aux médecins qui, du matin au soir, persuadent leurs plus vieux patients qu’ils doivent se mettre à marcher.
Mais quelle est cette idéologie de la marche et de la chaussure ?
Voilà un débat pour le Pico Pico.
Autrefois, on marchait pour travailler, pour chasser, pour cueillir, pour rejoindre sa famille.
Maintenant on marche pour le plaisir, le divertissement et même pour le travail quand on est guide de randonnée.
On a même créé des chemins de grande randonnée où les gens ne viennent que pour ça : marcher.
Les habitants des pays les plus pauvres ne comprennent pas que l’on puisse payer l’équivalent de leur salaire annuel pour une simple journée de marche. Dogan non plus ne comprend pas. Ils deviennent fous.
Les ouvriers roulent en voiture et les cadres les narguent en vélo pour sauver la planète.

Dogan est allé voir une conseillère psychologique parce qu’il était toujours sans petite amie à quarante trois ans.
Il a essayé de nombreuses méthodes (Notre-Ville n’en manque pas) pour trouver une petite amie en moins de trente jours mais aucune n’a marché encore.
Après une bonne discussion la conseillère lui a demandé :
– Est-ce que vous ne pensez pas qu’une formation commerciale ne vous serait pas plus utile si vous ne voulez plus rester célibataire ?
Comme Dogan le prenait mal et défendait l’idée romantique d’une vie sentimentale pure et sans formation commerciale spécifique, elle a ajouté :
– Oh ne le prenez pas comme ça, il est fort probable que l’écriture soit née avec le commerce.

_____________________________________________________________________________________________________________________
En lien avec l’histoire sauvage, une pièce radiophonique : Souffrir à ST Tropez.

L’émission en deux parties
première partie :

deuxième partie :

Réalisation Jean-Matthieu Zahnd
Conseillère littéraire Caroline Ouazana

A 70 ans Jeanne Bregman a sauvé un pré-adolescent de la noyade. En guise de récompense, les parents de l’enfant (M. et Mme Merchant-Cazale) offrent à Jeanne Bregman quelques semaines à Saint-Tropez dans leur villa.
A la Pampanita, commence alors un séjour tout à fait particulier où une jeune Américaine qui occupe la villa voisine, proposera à Jeanne Bregman de jouer dans un film très spécial…
Ce sera pour elle l’occasion de découvrir une vie qu’elle n’avait jusque-là jamais imaginée, tout un monde. Cinéma, drogue et zombies.

Avec
Nita Klein ( Jeanne Bregman)
India Hair ( Sidney Mercury)
Antoine Sastre ( Vincent Gallatino)
Yvon Martin ( un Syndicaliste acteur de télé-réalité)
Lara Bruhl ( Jennifer Cook)
Rémi Goutalier ( Patrick Merchant-Cazale)
Léo Reynaud ( un Zombie syndicaliste)
Bastien Bouillon ( Lolito)
et
Sophie Bezard , Elodie Vincent, Loic Hourcastagnou, Emilie Chertier, Hermann Marchand, Louis-Marie Audubert, Lionel Mur, Matyas Simon, Mathilde Caupenne, Aurélien Osinski, Stéphane Szestak , Cécile Arnaud, Laurent Gauthier

Enregistrer

Enregistrer

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Complexés ? Moteurs de l’économie

Pour se défouler, c’est bien connu des services de développement économique, les complexés achètent toujours quelque chose de gros et de grand.
D’énorme si possible. De gigantesque quand ils sont très atteints.
Dès qu’ils le peuvent, les complexés achètent une grosse maison, une grosse moto, une énorme voiture, un gros bateau. C’est le grand débat économique au Pico Pico : les complexés sont des moteurs de l’économie. Ça ne vole pas haut.
Un économiste de Notre-Ville défend cette thèse : les complexés sont le moteur de l’économie. Il faudrait d’après lui qu’il y en ait de plus en plus.
Selon son raisonnement, sans les complexés qui achètent quelque chose de gros quand ils le peuvent (villa, yacht, piscine géante, paire de seins) et le plus souvent possible, il y aurait encore plus de chômage.
Tout de suite, Mlle Tendre-est-la-nuit (qui est aussi docteur en économie en plus d’être mannequin et miss beauté) a dit qu’avec plus de chômage, il y aurait encore plus de complexés inassouvis, non ? Et donc, si l’on suit cette idée, plus d’achats…
Quel cercle vicieux !

En revanche, il va être difficile d’effacer la misère humaine, cela supprimerait beaucoup trop d’emplois dans les secteurs sociaux et médicaux.
C’est la dernière celle-là. On le connaît ce raisonnement.
Pourtant, supprimer beaucoup d’emplois dans les secteurs sociaux et médicaux créerait de la misère humaine. Or, la misère humaine crée des emplois pour s’en occuper. On ne sait plus que faire. On tourne en rond dans la nuit.
On pense à Virgile l’auteur de la phrase et Debord, l’auteur du film, In girum imus nocte et consumimur igni, (le palindrome méditerranéen). Nous tournons en rond dans la nuit et sommes consumés par le feu.

Là-dessus quelqu’un a dit à la sortie : « La nature est trop belle pour être confiée à des écologistes. Tu as vu comment s’habillent les écologistes ? »
Les débats sur la pureté sont aussi nombreux que dangereux, dit Mlle Tendre-est-la-nuit et nous étions sous le charme.

_____________________________________________________________________________________________________________________
En lien avec l’histoire sauvage, une pièce radiophonique : Souffrir à ST Tropez.

L’émission en deux parties
première partie :

deuxième partie :

Réalisation Jean-Matthieu Zahnd
Conseillère littéraire Caroline Ouazana

A 70 ans Jeanne Bregman a sauvé un pré-adolescent de la noyade. En guise de récompense, les parents de l’enfant (M. et Mme Merchant-Cazale) offrent à Jeanne Bregman quelques semaines à Saint-Tropez dans leur villa.
A la Pampanita, commence alors un séjour tout à fait particulier où une jeune Américaine qui occupe la villa voisine, proposera à Jeanne Bregman de jouer dans un film très spécial…
Ce sera pour elle l’occasion de découvrir une vie qu’elle n’avait jusque-là jamais imaginée, tout un monde. Cinéma, drogue et zombies.

Avec
Nita Klein ( Jeanne Bregman)
India Hair ( Sidney Mercury)
Antoine Sastre ( Vincent Gallatino)
Yvon Martin ( un Syndicaliste acteur de télé-réalité)
Lara Bruhl ( Jennifer Cook)
Rémi Goutalier ( Patrick Merchant-Cazale)
Léo Reynaud ( un Zombie syndicaliste)
Bastien Bouillon ( Lolito)
et
Sophie Bezard , Elodie Vincent, Loic Hourcastagnou, Emilie Chertier, Hermann Marchand, Louis-Marie Audubert, Lionel Mur, Matyas Simon, Mathilde Caupenne, Aurélien Osinski, Stéphane Szestak , Cécile Arnaud, Laurent Gauthier

Enregistrer

Enregistrer

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Complexés ? Moteurs de l’économie

Pathologie et fixation

D’après le discours de Mme la Maire au Pico-Pico, on analyse rarement le racisme sous sa forme pathologique. Même dans Notre-Ville. On ne sait pas exactement comment naît l’obsession d’une communauté ennemie dans la tête d’un citoyen ; comment cette obsession apparaît, à chaque minute, dans le cerveau d’un individu, comment cette obsession devient mortellement envahissante et destructrice (s’agrippe à tout), au point d’obnubiler quelqu’un, de l’envoûter, de le hanter nuit et jour. On les voit alors partout ces ennemis. Jusque dans le jardin.
Et bien malgré vous cette façon compulsive de voir une communauté partout, dans tous les plis et recoins d’une société, alimente, justifie et renforce à la fois le ressentiment et le désir de transgression de l’interdit incestueux. Vous ne voulez plus voir que du même. Tout groupe étranger vous agresse. Vous ne supportez rien d’autre que du même autour de vous.
Dans Notre-Ville, a ajouté Mme la Maire, un service s’est spécialisé dans le soin de cette pathologie compulsive qui, sous prétexte de protection d’une communauté, prend sa racine dans une monomanie incestueuse, une fixation endogène : ma sœur ou mon frère c’est le mieux mais si je n’ai pas de sœur ou de frère, ce sera mon cousin ou ma cousine, autre moi-même, autre moi.

Longtemps les populations humaines se sont enfermées dans des cases sans fenêtres, des huttes, des tepees, des grottes… Ce n’était pas pour rien. Puis, peu à peu, ils se sont tenus dans des maisons aux petites fenêtres. Longtemps après de nombreuses inventions, il y a eu les baies vitrées.
Maintenant c’est la fureur des terrasses aussi bien pour les bars que pour les appartements.
Il paraît que les appartements sans terrasse se vendent bien plus mal. Les clients ont inconsciemment peur d’étouffer.
De l’air ! De l’air !

Et toi, quelle histoire à ton sujet t’es-tu mis à te raconter ? avait coutume de demander le professeur Travolta.

_____________________________________________________________________________________________________________________
En lien avec l’histoire sauvage, une pièce radiophonique : Souffrir à ST Tropez.

L’émission en deux parties
première partie :

deuxième partie :

Réalisation Jean-Matthieu Zahnd
Conseillère littéraire Caroline Ouazana

A 70 ans Jeanne Bregman a sauvé un pré-adolescent de la noyade. En guise de récompense, les parents de l’enfant (M. et Mme Merchant-Cazale) offrent à Jeanne Bregman quelques semaines à Saint-Tropez dans leur villa.
A la Pampanita, commence alors un séjour tout à fait particulier où une jeune Américaine qui occupe la villa voisine, proposera à Jeanne Bregman de jouer dans un film très spécial…
Ce sera pour elle l’occasion de découvrir une vie qu’elle n’avait jusque-là jamais imaginée, tout un monde. Cinéma, drogue et zombies.

Avec
Nita Klein ( Jeanne Bregman)
India Hair ( Sidney Mercury)
Antoine Sastre ( Vincent Gallatino)
Yvon Martin ( un Syndicaliste acteur de télé-réalité)
Lara Bruhl ( Jennifer Cook)
Rémi Goutalier ( Patrick Merchant-Cazale)
Léo Reynaud ( un Zombie syndicaliste)
Bastien Bouillon ( Lolito)
et
Sophie Bezard , Elodie Vincent, Loic Hourcastagnou, Emilie Chertier, Hermann Marchand, Louis-Marie Audubert, Lionel Mur, Matyas Simon, Mathilde Caupenne, Aurélien Osinski, Stéphane Szestak , Cécile Arnaud, Laurent Gauthier

Enregistrer

Enregistrer

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Pathologie et fixation

Sagesse de nos dirigeants

Débat au Pico Pico sur la sagesse de nos dirigeants. Il y a encore des colères dans les débats populaires. D’après le professeur de sciences politiques, homme de radio et de télévision, partisan de la vie en ermite, il est clair qu’après Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Sagesse de nos dirigeants

Pour l’humour de son fils

Pour que son fils ait un humour solide, frais et spontané, à toute épreuve, elle l’emmène vivre en Angleterre le plus régulièrement possible.
Elle le passe sous pluie, elle lui donne à manger des spécialités locales, chaque jour, et sans alternative (there is no alternativ). Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Pour l’humour de son fils

Atelier haïku CRS

L’atelier d’écriture à la CRS 121B donne de bons résultats en haikus :

Guy
Doux matin
Tatane puissante
Grosse bavure

Laurent
Matraque
En main
Les bécasses volent

Frédéric
Coup de tonnerre
Des grenades
Dans le printemps Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Atelier haïku CRS

Cannibales heureux

– Tous les cannibales sur terre ne mangent pas avec les doigts. Je te l’assure. C’est toujours une mauvaise image que l’on veut donner d’eux.
– Tu as raison, maman. Je vais faire un effort. Il y a tellement de préjugés. J’oublie que Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Cannibales heureux

Pas d’embouteillages chez les fourmis

Ça y est ! Les investisseurs sont arrivés. Ils ont acheté des immeubles et chassé les locataires pour l’amélioration de l’habitat. Ils ont peint, changé les fenêtres, rénové les appartements. Ils ont viré aussi les petits commerçants.
En deux temps, trois mouvements, ils ont réussi à faire de cette grande rue une rue parfaitement ennuyeuse. Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Pas d’embouteillages chez les fourmis

Le sens du sacrifice

On raconte (sans trop savoir la vérité en détails) que dans les années cinquante, en France, une jeune femme russe épouse un agriculteur peu fortuné dont la ferme est de moins en moins viable, pour ainsi dire au bord de la ruine.
Très rapidement et heureusement pour le couple, cette jeune femme Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Le sens du sacrifice

De blabla dit-elle

Sur l’épaule droite de la fille est tatoué un magnifique flashcode à l’ancienne.
Il suffit de le flasher avec son Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur De blabla dit-elle

Ogre ego

– Le mariage de déraison c’est quand on s’aime ?
– Exactement. Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Ogre ego

Brouillard partout

– Quelles tours ? Quelle histoire de tours ? Les quoi ? Les Twin Towers ? Je sais pas. Comment veux-tu que je sache ? Je n’étais pas né à cette époque. Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Brouillard partout

Sans

Le café sans caféine
la voiture sans volant
l’adolescence sans bouton Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Sans

Attachement aux objets

Bien qu’il finisse le plus souvent par s’attacher à ses objets (au point de les garder plus longtemps que ces choses ne le méritent, par pure affection dégradée en sentimentalisme), il aime peu son répondeur téléphonique qu’il trouve trop froid, surtout quand celui-ci répète d’une voix désagréable Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Attachement aux objets

Visite des sommets de montagne en bateau

Les îles sont des sommets de montagnes englouties.
L’Angleterre est le sommet d’une montagne engloutie.
La Corse aussi. Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Visite des sommets de montagne en bateau

Trop travailleur pour être efficace

A l’époque je n’étais pas assez paresseux pour travailler efficacement.
Grand désordre.
J’ignorais même le mot efficient. Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Trop travailleur pour être efficace

On se souvient mieux de l’inachevé

Personne n’ose dire à haute voix qu’il n’aime pas les thés pensants ni les soirées pensantes.
L’air de rien, comme d’habitude, les villes sont aussi inachevées que les campagnes mais Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur On se souvient mieux de l’inachevé

Soirées pensantes, pinçantes

Les soirées pensantes sont soutenues par la mairie et la guilde des cafés philosophiques.
Si l’on n’aime pas la soirée pensante, drogue légale que l’on Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Soirées pensantes, pinçantes

Nager pour composer

Nager la brasse est une forme de prière discrète.
Il faut joindre ses mains, ouvrir la mer.
Il se répète cela chaque fois qu’il va nager à la mer l’été les jours de beau temps et à la piscine Messerschmitt le reste Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Nager pour composer

Un guide que je n’échangerai pas

Connaissant mon goût pour les échangeurs, l’homme qui est un guide des lieux abandonnés m’a dit : « D’une certaine manière l’Histoire est un grand calmant, un anxiolytique puissant, quand on sait s’en servir et s’y Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Un guide que je n’échangerai pas

Attitude lynchienne

Sur un ton innocent et presque enjoué, coupant la tarte aux myrtilles de son couteau bien tranchant et épais, elle prétend aller là où habite le diable.
– C’est en banlieue que tu le trouveras. (Son amie la plus précieuse placerait tout le monde en banlieue ou bien sur le site du Bon Coin)
– Bien sûr que non. Le diable n’habite pas en banlieue. Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Attitude lynchienne

Reprise hypnotique douce

Ce qui se répète plus ou moins fort et en boucle depuis des années, au sujet de la surimpression nostalgique, lors des soirées alcoolisées du Pico Pico, revient à dire : d’accord nous sommes peut-être dans un recyclage et mixage complet Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Reprise hypnotique douce

Télécharger une nouvelle vie

Il revendique le droit de changer plusieurs fois de vie (transformer le modèle, le remanier, l’adapter, créer des arrangements). Il attend avec impatience l’année où l’on pourra télécharger de nouveaux modes de Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Télécharger une nouvelle vie

Ma porte sur le temps

Est-ce que c’est une porte suffisamment bien placée pour gagner sans difficulté la zone hors du temps ?
Cette porte est un organe que tu possèdes en supplément des autres, un organe en forme de porte que tu peux Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Ma porte sur le temps

Meilleure amie

Elle écoute souvent les conseils de sa meilleure amie qu’elle a enregistrés en douce un soir où toutes les deux avaient un peu bu au Pico Pico :
– « Le soleil se lève » est un mensonge tout comme « Le soleil se couche ». Depuis Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Meilleure amie

Romantique

Dans la rue, sur les marchés, dans les magasins, la grande phrase des moralisateurs (anti jeu vidéo) qui accostent les passants en distribuant des tracts à l’ancienne et espérant attraper un joueur de la Division Fantôme Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Romantique

Mémoire de la ville

Elle vit dans un paysage industriel, entre noir et gris le plus souvent, tout est resté ainsi, même si les usines fermées depuis des années sont devenues des terrains de jeux pour des enfants, des squats, des friches d’artistes. Il y a cette poussière, cette rouille Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Mémoire de la ville

Au fond du bar

Au fond d’un bar du Pico Pico, on entend clairement sa voix rauque presque masculine par-dessus la musique de Brian Eno.
Tout le monde est gêné d’entendre la voix de cette fille installée au fond du bar : « Je ne suis pas trop ancienne à trente ans Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Au fond du bar

Modifier le réel

Elle aime entrer dans une église et sans bruit s’asseoir un moment, impassible, attentive aux signes, respirant doucement sur un banc, entouré de témoins, tableaux religieux de cet aéroport mental de première classe où beaucoup ne viennent que pour Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Modifier le réel

Brève histoire de planète

Pour le début de l’année, au nom de Madame la Maire, le porte parole de la mairie, surnommé Pom Pom Boy, s’est lancé dans un long et sinueux discours pour rappeler à la population que la non assistance à personne en danger était un crime puni par nos tribunaux et qu’une personne qui fuyait la guerre était Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Brève histoire de planète