Ma porte sur le temps

Est-ce que c’est une porte suffisamment bien placée pour gagner sans difficulté la zone hors du temps ?
Cette porte est un organe que tu possèdes en supplément des autres, un organe en forme de porte que tu peux utiliser partout, oui, partout, même dans les zones sombres, peu accessibles et en apparence inaccueillantes. Il te suffit de te recueillir.
Je suis un scénario français sur plusieurs générations et je vis parmi des millions d’histoires.
Deux anciens amis ont quitté l’université pour partir vers une nouvelle vie. Ils ont quitté leur poste de contrôleur du Zeitgeist (l’esprit du temps). Que dit-on du Zeitgeist contrôlé? Surveillance de tout ce qui fait l’esprit d’une époque, le meilleur et le pire. Par exemple la théorie du complot, le mensonge des institutions, le contrôle du monde et de soi, la vitesse, la dépression (remplaçant l’hystérie), les addictions, etc.
Contrairement à l’idée reçue, ces deux contrôleurs de Zeitgeist n’agissaient pas en chasseurs de tendances (cool hunters) à la recherche de tout ce qui pouvait être l’avenir dans la musique, la mode, l’architecture, la littérature, le cinéma, la spiritualité, les religions, les sectes, les drogues… des chasseurs de tendances de l’esprit dominant dans la population pour le compte de la municipalité (quelle idée !) – bien que Madame la Maire n’ait jamais caché son attirance pour le Zeitgeist et les cools hunters spirituels, elle a toujours nié les liens entre son cabinet et eux.
Ils sont partis en abandonnant, remettant à plus tard leur étude sur le langage des crapauds et des grillons l’été, suivie de leur projet incertain d’écriture de mais qu’est-ce que les grillons et les crapauds ont-ils tant à se raconter les soirs d’été près des bassins dans les jardins ?
(Sur le ton de Voltaire : Le secret d’ennuyer est de vouloir tout dire.)
Ils ont quitté la ville pensant que la vie les attendait ailleurs et que c’était ailleurs qu’ils pourraient créer leur légende, espérant bien rêvasser un jour, les yeux mi-clos, même s’ils savaient que la plupart des gens qui s’en vont ne reviennent pas dans la ville – un peu plus monstrueuse aux yeux de ceux qui l’ont quitté juste un jour ou deux – un peu plus bruyante, désordonnée, sale, ignorant totalement la tempérance, imprévisible, cyclothymique, alternant douceur et violence, surtout pour les gens qui ont vieilli et arrivent moins à supporter sa ferveur et sa mollesse, son agitation et son enlisement.
« Comme tout marche mal dans cette ville », voilà ce que l’on entendait si souvent, aussi souvent que : « Ici on ne termine rien ». Même les gens qui venaient de pays dévastés disaient ça et se plaignaient.
Tu crois que c’est vrai ce que dit Madame la Maire au sujet des subventions ?
Qu’est-ce qu’elle dit ? Si tu donnes dix mille euros à quelqu’un en lui disant qu’il est chômeur, tu fais un malheureux. Si tu lui en donnes la moitié, cinq mille, en lui disant qu’il est artiste, il est fou de joie.
Quel est l’Anglais qui a dit ça ?
Les deux chasseurs de Zeitgeist ont abandonné leur meilleure amie qui ne sortait presque jamais de son appartement et n’avait jamais dépassé les limites de la ville, parce qu’elle n’en ressentait pas le besoin et qu’elle était toujours repliée chez elle, folle de Flannery O’Connor, à sa façon visionnaire immobile, persuadée que Jésus Christ Junior vivait en banlieue, dans un petit appartement et que les croyants le trouveraient là-bas occupé à se donner aux plus pauvres, en survêtement et capuche sur la tête. C’est ainsi qu’elle a connu l’homme soi-disant Jésus-Christ Junior.
– Il est beaucoup trop à gauche pour pratiquer sexuellement la position du missionnaire.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Meilleure amie

Elle écoute souvent les conseils de sa meilleure amie qu’elle a enregistrés en douce un soir où toutes les deux avaient un peu bu au Pico Pico :
– « Le soleil se lève » est un mensonge tout comme « Le soleil se couche ». Depuis quelques jours, je n’arrête pas de penser à tous ces mensonges et ces rumeurs qui nous envahissent. Nous devrions faire une liste des phrases fausses que nous utilisons souvent. Quand tu as compris ça, tu ne vois plus du même œil les théories du complot. Non ?…
(Une bière plus tard.)
…Imagine que ta vie est une chorégraphie mais tu ne le sais pas. Tu prépares avec soin les répétitions sans savoir qu’il s’agit de répétitions, tu les aimes seulement comme ça, c’est ton travail, tu te lèves, tu vis, tu ne le sais pas mais tu danses, tout ce que tu fais est de la danse, le travail de ta vie, tes gestes quotidiens, tu répètes chaque jour et il n’y a pas de pause, il n’y a pas de dimanche, c’est ton travail de tous les jours et tu aimes ça sans le savoir.
…Imagine comment Darth Vader a emprunté la « Minute Waltz » de Chopin…

La meilleure amie de cette fille est non violente mais redoutable dans les discussions. Rien ne la démonte. On peut lui dire que Gandhi battait sa femme, elle répond sans ciller : « Oui, au début, Gandhi battait sa femme. Puis il a changé. »
(Elle regrette d’avoir pensé tout de suite, par mauvais esprit, qu’il avait changé de femme).
– Tu te répètes.
Sa meilleure amie lui a dit : « Tu es trop intelligente pour être une grande artiste. Si tu veux grandir, il te faudra t’abêtir un peu. »
Un autre jour, dans un café, son meilleur ami lui raconte un de ses rêves.
Il rêve toujours du même bateau grand et gris où les passagers semblent s’ennuyer aussi bien sur le pont qu’au restaurant, dans les dancings qui ressemblent à des thés dansants du genre « dernière sortie, dernière chance, au-revoir, à bientôt ».
Le bateau a pour nom : FUTUR DÉJÀ VU. Il y a des salons pour de vieux geeks où l’on rediffuse des remakes de la série pour adolescents trentenaires Big Bang theory (un physicien expérimental et un physicien théorique vivent en face d’une jolie serveuse qui veut devenir actrice dans n’importe quel genre, l’intelligence geek face au bon sens… ils ont deux amis, un astrophysicien et un ingénieur de l’aérospatiale).
– Ça n’a pas vieilli.
– Evidemment. Ce qui est vieux dès le départ ne peut pas vieillir.
– C’est ça le classique.
– Tu parles de mes vêtements ?
Au Pico Pico, le débat est lancé sur les relations humaines dans les grandes métropoles.
Il est question des tailles et de l’orgueil des hommes pour les grosses voitures, les grosses montres aussi.
Quelqu’un a lu un texte de Peter Sloderjik : Size is the message (la taille est le message). Les fabricants de préservatifs ont établi que la plus petite taille de leur gamme ne peut être vendu que sous l’intitulé « large ».
Les acheteurs de cette marchandise sont structurellement incapables d’établir un lien entre leur personne et les mentions « médiums » ou « small ». Le médium doit porter l’intitulé « extralarge ».
Le format large normal pose un problème sémantique, dans la mesure où il faudrait lui apposer la marque « XXXL » ou « extraterrestre
». (Les lignes et les jours, p 338)
Son meilleur ami a dit : Je ne suis pas un extraterrestre.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Romantique

Dans la rue, sur les marchés, dans les magasins, la grande phrase des moralisateurs (anti jeu vidéo) qui accostent les passants en distribuant des tracts à l’ancienne et espérant attraper un joueur de la Division Fantôme pour le sermonner et le dissuader de continuer ses aller-retour entre la vie réelle et le jeu.
Oublient-ils la nécessité de jouer ? Savent-ils que les joueurs de la Division Fantôme restent plutôt enfermés dans leur chambre devant leur écran et qu’ils font mentir les coachs qui pensent comme Pascal que « Tout le malheur des hommes vient d’une seule chose, qui est de ne savoir pas demeurer en repos, dans une chambre »…
Nous nous savons, disent les joueurs de la Division Fantôme.
Qui n’a pas envie de voyager dans les temps avec la Division Fantôme ?
Qui ?
Qui n’a pas aimé mettre ses lunettes et voyager dans le temps ?
En 1590 pendant le siège de Paris par le roi de Navarre, la faim a poussé les Parisiens à ramasser les ossements du cimetière pour en faire de la farine.
Quel goût avait la galette ? Et le pain ?
Un des correspondants de l’Étoile du matin, Patrick Brenner, (ancien fanatique des médias) est persuadé que nous vivons tous dans un concept au moins, un contour au pire.
Chaque soir il passe deux ou trois heures avec ses informateurs et ses infiltrés (parfois plus) et il s’en occupe comme s’il s’agissait d’animaux qu’il doit nourrir avec régularité et qui attendent leur pitance. Comme certains sont avides ! Ils n’en ont jamais assez. Il faut vite leur envoyer un gentil message du genre : « Je tombe de fatigue, à demain ».
C’est son poulailler.
Il faut les réconforter sans cesse et leur donner de l’espoir, les rassurer et ne jamais les négliger.
Les conditions de travail ont changé partout jusque dans le geste pour ouvrir sa porte et son téléphone.
Depuis quelques temps la mode est aux soirées BARBE (il s’agit de s’ennuyer le plus possible) et l’on projette des films ennuyeux, on choisit des sujets de discussions ennuyeux. Pourquoi pas ?
Il y a des professionnels de l’ennui dans ces soirées, des tueurs d’ambiance. L’ennui ne s’improvise pas, il se savoure. Il existe des casseurs d’ambiance mais il existe aussi des refroidisseurs de salle (jeter un froid pour casser l’ambiance) comme il existe des chauffeurs de salle, des gens qui commencent un discours avec : « Faire plaisir aux parents est une des plus grandes causes de mortalité ». Ça jette un froid, tout le monde écoute.
Tu as peur de ce qu’il y a derrière la porte.
Tu trouves que ta vie est devenue très vite un marabout de ficelle de cheval ? Tout s’enchaîne à ton insu depuis des années peut-être depuis ta naissance et tu ne t’es encore aperçu de rien ? Tu es peut-être un zombie ?
Aucun des amis de Patrick Brenner n’avait envie de voyager, c’est dire combien ils étaient sans illusion. Sa compagne pensait à ces gens qui vivaient en haut des tours et passaient des heures la nuit à regarder les lumières blanches et rouges de la circulation sur les voies rapides, un fleuve de voitures qui entrent et sortent. Hypnotique.
Prends ce qui te plaît le plus et grossis le un maximum. Un conseil de la rédaction de l’Étoile du matin. Patrick Brenner l’a bien compris.
Son fils s’occupe du musée du punk, le No future museum. Il y a presque quatre vingt dix musées dans la ville, la municipalité vise les cent musées dans les années à venir.
– Si tu visites un musée chaque dimanche tu en as pour deux ans.
Chaque habitant pourrait devenir un musée.
Il y a aussi le Yachting club, un endroit à la réputation solide où les hommes et les femmes viennent en week-end pour se détendre, essayer d’oublier le stress des décisions difficiles, en voguant sur la mer, les pieds dans de fines chaussures en cuir étudiées pour résister à l’eau de mer tout en restant souples.
Il y a aussi le vampire club, son champagne.
Tout le monde vivait si loin des grandes usines côtières où des travailleurs venaient sept jours sur sept, nuit et jour, sous le slogan affiché : Éduqués aujourd’hui, plus libres demain.
On y écoute parfois de vieux haut-parleurs grésillants diffuser la voix de Robert Wyatt chantant l’Internationale en anglais, version qualifiée de romantique.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Mémoire de la ville

Elle vit dans un paysage industriel, entre noir et gris le plus souvent, tout est resté ainsi, même si les usines fermées depuis des années sont devenues des terrains de jeux pour des enfants, des squats, des friches d’artistes. Il y a cette poussière, cette rouille et ces vitres cassées.
Elle écoute souvent la chanson des Rolling Stones, Time waits for no one.
Elle a commencé un travail d’enregistrement des ouvriers qui ont travaillé là et peuvent encore parler. Jour après jour elle accumule leurs mémoires et en poste des extraits chaque semaine sur le site « Mémoire de la ville » où les forums sont nombreux et animés, en particulier à cause des trolls, perturbateurs qui viennent exciter et envenimer les débats avec des interventions provocatrices.
Pour les collectionneurs d’objets fabriqués par des particuliers, il y a même un marché d’objets faits à la maison sous la voie express. Beaucoup de bricoleurs les yeux humides, de retraités, de clandestins.
Les amoureux du désastre aiment souvent se réconforter dans ces lieux qui sont des sources d’énergie pour désespérés.
Un jeune couple d’anciens toxicomanes vient encore tous les jours sous la voie express. Ils ont de fortes sensations de vertige quand ils parcourent ce paysage industriel désolé que, pourtant, ils ne quitteraient pas volontiers.
– Ils veulent tous partir mais restent jusqu’à la fin de leurs jours.
Lui comme elles ont arrêté les injections intraveineuses. Ils disent : « Depuis qu’il y a moins de fiction, il y a moins d’héroïne. On a moins besoin d’arrêter le temps, de le fixer. »
Souvent ils rôdent autour de l’usine d’épuration et du centre commercial fantôme où traînent des vieillards nostalgiques qui poussent des caddies brinquebalants.
Ils ont le mal du centre commercial et traînent avec leurs béquilles. Un mal de plus en plus fréquent mais, heureusement, de mieux en mieux traité, quand c’est pris à temps. Certains sont si vieux qu’ils se souviennent de la peau abîmée d’Eddie Constantine. Qui se souvient d’Eddie Constantine ? est une émission de Radio Souvenir.
– Efface ton histoire, commence par ne plus en parler, essaye de ne plus y penser (mais c’est difficile), déchire les lettres, les papiers, les photographies
– Mais c’est difficile.
Quelle ironie quand on travaille au musée de la Mémoire dans une ville au bord de mer, ni vraiment au sud, ni vraiment au nord, complètement frontalière, coupée, mal finie.
Cela ressemble parfois à une station orbitale.
Tout le monde essaye de dire : J’adore mon vaisseau. Il est fantastique. J’ai plusieurs assistants qui sont irréprochables. A bort de ma station orbitale, je mène mes propres enquêtes, mes recherches, à mon rythme, personne n’est là pour me contrôler, j’ai des années-lumière devant moi, c’est ce qu’il faut se dire.
Je vis dans une boucle longue et sinueuse et je le sais. Vous n’avez pas compris que cela ne bougeait plus depuis quelques années ? Ou bien vous avez compris mais vous ne voulez pas le voir ?
Je suis hors d’atteinte et c’est encore plus fort que l’immunité diplomatique qui est notre rêve profond et secret à tous.
Cela n’empêche pas les amateurs de plein air d’écouter souvent la chanson des Rolling Stones, Time waits for no one.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Au fond du bar

Au fond d’un bar du Pico Pico, on entend clairement sa voix rauque presque masculine par-dessus la musique de Brian Eno.
Tout le monde est gêné d’entendre la voix de cette fille installée au fond du bar : « Je ne suis pas trop ancienne à trente ans Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Modifier le réel

Elle aime entrer dans une église et sans bruit s’asseoir un moment, impassible, attentive aux signes, respirant doucement sur un banc, entouré de témoins, tableaux religieux de cet aéroport mental de première classe où beaucoup ne viennent que pour Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Brève histoire de planète

Pour le début de l’année, au nom de Madame la Maire, le porte parole de la mairie, surnommé Pom Pom Boy, s’est lancé dans un long et sinueux discours pour rappeler à la population que la non assistance à personne en danger était un crime puni par nos tribunaux et qu’une personne qui fuyait la guerre était Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Inquiétudes. Que choisir ?

Chaque année pour vous rassurer la mairie de Notre Ville publie un ensemble d’articles destinés à vous protéger. Les voici :
– Les dangers des faux ongles.
– Les cabines de bronzage tueuses.
– Peut-on encore manger du thon en Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Mais qui sont ces gens ?

Ces deux décoiffés sont souvent anxieux et soucieux, lèvres basses, mais ils n’osent pas en parler et se confier de peur d’amplifier leur appréhension et de ne plus pouvoir avancer (clopiner serait plus exact) sans l’aide de béquilles chimiques fournies sur Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Drogue souvenir

Près de la fenêtre qui donne sur la Tour Solitude illuminée toute la nuit, non loin du Pico Pico et de la vie des bars en profondeurs, ils restent assis sur la banquette, presque immobiles, souvent le soir, avant d’aller Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Biographèmes dans la Tour Solitude (II)

A partir des éléments biographiques que lui fournissent les familles mais aussi les amis et relations du défunt, Laura Yun, toujours installée au dernier étage de la Tour Solitude, continue d’écrire de courtes notices à lire le jour des funérailles.
Voici celle de Madame Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Bowling Ling !

Même si elle n’habite plus avec eux, elle si grande n’a jamais officiellement abandonné ses enfants qui, en rang d’oignons, regardent tous les trois la télévision la journée Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

La cerise, la cerisaie et la fille très enviée

Tout le monde enviait cette fille depuis longtemps et voulait la connaître mais elle n’avait aucun ami, aucun, à part quelques amibes fidèles, discrets mais peu visibles Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Lisse mais lisse

Longtemps, s’il l’avait voulu un peu sérieusement, et sans publicité ni battage, il aurait suffi d’une annonce, d’un seul petit message bien senti, quelques lignes dans la nuit électrique, pour qu’il puisse donner des leçons d’indifférence aux si nombreux Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Biographèmes dans la Tour Solitude (I)

Au dernier étage de la Tour Solitude, dans son studio à la grande baie vitrée, Laura Yun a deux activités principales. D’abord elle prépare ses lectures à des morts durant les veillées. La plupart du temps il s’agit Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Comme une huitre

Depuis qu’il est de retour dans Notre Ville et habite la Tour Solitude, il a encore des envies d’aéroports, de gares, de disparitions, de temps en temps, mais il essaye de ne pas replonger de l’autre côté de Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Le brouillard augmente la réalité

Ce chercheur va souvent vivre (il appelle cela vivre) en montagne l’hiver, dans un endroit totalement encaissé parce qu’il aime le brouillard, les journées courtes, l’obscurité, l’isolement, le bruit feutré et taciturne de la neige, les cheminées qui Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Marie-Jeanne s´est jetée du pont de la Garonne

Tous les jours de la semaine cet homme discret va boire du café au buffet de la gare mais n’achète jamais de billet ni ne monte dans le train parce qu’il se rend dans cet endroit seulement pour en apprécier l’ambiance détachée et la sensation de Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Un commentaire

La politesse pour cacher l’inquiétude

Cet homme vient doucement du nord de l’Angleterre comme s’il descendait d’un pays perdu et inaccessible. Durant des années il n’a connu que la pluie froide, les briques noires, Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Un commentaire

Bienvenue à la maison, Welcome home

Il habite non loin du port, non loin de la Tour Solitude et la nuit, pour lui rappeler son enfance, il ne lui reste que les oiseaux de mer qui pleurent et Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Tourisme intérieur

Elle a plusieurs symptômes d’une femme de mélodrame en noir et blanc courant sur les écrans agités par le vent lors des projections en plein air. Elle a tout : la musique, le regard exorbité, les paroles saccadées. Sans parler du vent puissant venu de Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Exploratrice de buée

A la façon d’une bête noire, féline et transparente, une chose impalpable qui ressemblait à de la nuit (mais un peu plus épaisse) était tombée très vite et nous avait surpris alors que nous étions encore sur les bords de la ville, entre le fleuve et la mer, à l’heure où commençaient de sortir les premiers nightwalkers (marcheurs de nuit) et que Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Escort man

Son métier consiste à déjeuner avec des femmes de passage, en déplacement professionnel la plupart du temps, d’animer des conversations mais surtout de beaucoup écouter pendant qu’il a la bouche pleine. Un professionnel pour hocher Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Sourire inquiétant, travers les siècles

Très près l’un l’autre ils se sont regardés un long moment sans parler et ont fini par avouer qu’ils avaient connu des jours plus forts dans la deuxième partie du Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Les meilleurs moments de notre vie

Enregistrer sa vie entière est devenu non seulement possible mais à la mode, même s’il est matériellement impossible de la revoir en entier. C’est la raison du succès des Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Enregistrer notre vie, la regarder plus tard

Vous vous protégez tant et de façon si obsessionnelle, si régulière et soutenue, que vous finissez par vous affaiblir. Sans vous en rendre compte, vous vivez de moins en moins en espérant vivre plus Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Pauvre Eleanor!

Il n’y avait nulle logique dans ces longs et tortueux parcours dans la ville, entre la baie des affaires classées, la falaise aux parapluies retournées et le Pico Pico, pas de sens non plus.
Tout semblait permis. Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Tables tournantes au Pico Pico

Plus personne ne peut nier l’existence des tables tournantes, les tables tournent au Pico Pico et leur vitesse n’est guère contrôlable, les fantômes circulent et leurs propos touchent tous les publics, on entend les voix de Nijinski le danseur et Tarkos le poète.
– Je ne vais pas penser ce que tout le monde pense, je ne peux pas, c’est trop difficile, je ne peux pas y arriver, Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Tu veux lire ou gagner du temps ?

L’archiviste peut parler des soirées entières des fantômes qu’il fréquente chaque jour et de l’hanthologie de Jacques Derrida qu’il tient souvent sous le bras. Avec lui j’apprends beaucoup. Il est si ténébreux quand Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Un commentaire

DJ de l’ombre

D’après la plupart des experts de Notre Ville, on reconnaît souvent un extraterrestre à ce qu’il lui arrive de dire d’une façon assez innocente :
– Ecoutez, je comprends la situation, je ne suis pas un extraterrestre.
Cela crée tout de suite une Continuer la lecture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on RedditPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire