Meilleure amie

Elle écoute souvent les conseils de sa meilleure amie qu’elle a enregistrés en douce un soir où toutes les deux avaient un peu bu au Pico Pico :
– « Le soleil se lève » est un mensonge tout comme « Le soleil se couche ». Depuis quelques jours, je n’arrête pas de penser à tous ces mensonges et ces rumeurs qui nous envahissent. Nous devrions faire une liste des phrases fausses que nous utilisons souvent. Quand tu as compris ça, tu ne vois plus du même œil les théories du complot. Non ?…
(Une bière plus tard.)
…Imagine que ta vie est une chorégraphie mais tu ne le sais pas. Tu prépares avec soin les répétitions sans savoir qu’il s’agit de répétitions, tu les aimes seulement comme ça, c’est ton travail, tu te lèves, tu vis, tu ne le sais pas mais tu danses, tout ce que tu fais est de la danse, le travail de ta vie, tes gestes quotidiens, tu répètes chaque jour et il n’y a pas de pause, il n’y a pas de dimanche, c’est ton travail de tous les jours et tu aimes ça sans le savoir.
…Imagine comment Darth Vader a emprunté la « Minute Waltz » de Chopin…

La meilleure amie de cette fille est non violente mais redoutable dans les discussions. Rien ne la démonte. On peut lui dire que Gandhi battait sa femme, elle répond sans ciller : « Oui, au début, Gandhi battait sa femme. Puis il a changé. »
(Elle regrette d’avoir pensé tout de suite, par mauvais esprit, qu’il avait changé de femme).
– Tu te répètes.
Sa meilleure amie lui a dit : « Tu es trop intelligente pour être une grande artiste. Si tu veux grandir, il te faudra t’abêtir un peu. »
Un autre jour, dans un café, son meilleur ami lui raconte un de ses rêves.
Il rêve toujours du même bateau grand et gris où les passagers semblent s’ennuyer aussi bien sur le pont qu’au restaurant, dans les dancings qui ressemblent à des thés dansants du genre « dernière sortie, dernière chance, au-revoir, à bientôt ».
Le bateau a pour nom : FUTUR DÉJÀ VU. Il y a des salons pour de vieux geeks où l’on rediffuse des remakes de la série pour adolescents trentenaires Big Bang theory (un physicien expérimental et un physicien théorique vivent en face d’une jolie serveuse qui veut devenir actrice dans n’importe quel genre, l’intelligence geek face au bon sens… ils ont deux amis, un astrophysicien et un ingénieur de l’aérospatiale).
– Ça n’a pas vieilli.
– Evidemment. Ce qui est vieux dès le départ ne peut pas vieillir.
– C’est ça le classique.
– Tu parles de mes vêtements ?
Au Pico Pico, le débat est lancé sur les relations humaines dans les grandes métropoles.
Il est question des tailles et de l’orgueil des hommes pour les grosses voitures, les grosses montres aussi.
Quelqu’un a lu un texte de Peter Sloderjik : Size is the message (la taille est le message). Les fabricants de préservatifs ont établi que la plus petite taille de leur gamme ne peut être vendu que sous l’intitulé « large ».
Les acheteurs de cette marchandise sont structurellement incapables d’établir un lien entre leur personne et les mentions « médiums » ou « small ». Le médium doit porter l’intitulé « extralarge ».
Le format large normal pose un problème sémantique, dans la mesure où il faudrait lui apposer la marque « XXXL » ou « extraterrestre
». (Les lignes et les jours, p 338)
Son meilleur ami a dit : Je ne suis pas un extraterrestre.

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on Reddit0Pin on Pinterest0Share on LinkedIn0Email this to someone
Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *