Ogre ego

– Le mariage de déraison c’est quand on s’aime ?
– Exactement.
Débat au Pico Pico. L’amour a été inventé bien après l’invention du mariage (à l’origine mesure de sécurité destinée à réduire les bisbilles entre clans).
Les poètes ont chanté les premiers.
Plus tard on inventa le train, les gares et les romans de gare.
Et ensuite la nature a imité l’art.

On ne sait d’où vient l’obsession de la popularité.
Mais il est possible que l’obsession (américaine) de la popularité soit à l’origine du réseau social.
D’où l’addiction à la popularité.
Et à son chien noir : le narcissisme.
Le commerce s’y est tout de suite intéressé.
Heureusement, la bibliothèque est encore une pharmacie émotionnelle efficace.

Au musée nous admirons le proto-selfie.
Nous étudions l’amour du petit téléphone et les nouveaux cas de mariage avec un téléphone, nous étudions ses attentions quotidiennes qui frôlent parfois l’obsession.
Le téléphone vous parle : la mémoire commence à flancher, avez-vous fait de la place ? Et le niveau de la batterie ? Les mises à jour, l’appareil chauffe, refroidissez, et les virus ? Et le niveau de sécurité ? N’oubliez pas les nouvelles applications, pensez à, n’oubliez pas de, ne laissez pas plus longtemps, etc).
Un vrai partenaire.
Plus il y a de solutions, plus il y a de questions.

…………………………………………………………………………………………

En lien avec l’histoire sauvage, une pièce radiophonique : Souffrir à ST Tropez.

L’émission en deux parties
première partie :
https://www.franceculture.fr/emissions/fictions-samedi-noir/souffrir-st-tropez-de-jean-pierre-ostende-premiere-partie

deuxième partie :

https://www.franceculture.fr/emissions/fictions-samedi-noir/souffrir-st-tropez-de-jean-pierre-ostende

Réalisation Jean-Matthieu Zahnd
Conseillère littéraire Caroline Ouazana

A 70 ans Jeanne Bregman a sauvé un pré-adolescent de la noyade. En guise de récompense, les parents de l’enfant (M. et Mme Merchant-Cazale) offrent à Jeanne Bregman quelques semaines à Saint-Tropez dans leur villa.
A la Pampanita, commence alors un séjour tout à fait particulier où une jeune Américaine qui occupe la villa voisine, proposera à Jeanne Bregman de jouer dans un film très spécial…
Ce sera pour elle l’occasion de découvrir une vie qu’elle n’avait jusque-là jamais imaginée, tout un monde. Cinéma, drogue et zombies.

Avec
Nita Klein ( Jeanne Bregman)
India Hair ( Sidney Mercury)
Antoine Sastre ( Vincent Gallatino)
Yvon Martin ( un Syndicaliste acteur de télé-réalité)
Lara Bruhl ( Jennifer Cook)
Rémi Goutalier ( Patrick Merchant-Cazale)
Léo Reynaud ( un Zombie syndicaliste)
Bastien Bouillon ( Lolito)
et
Sophie Bezard , Elodie Vincent, Loic Hourcastagnou, Emilie Chertier, Hermann Marchand, Louis-Marie Audubert, Lionel Mur, Matyas Simon, Mathilde Caupenne, Aurélien Osinski, Stéphane Szestak , Cécile Arnaud, Laurent Gauthier

Enregistrer

Enregistrer

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on Reddit0Pin on Pinterest0Share on LinkedIn0Email this to someone
Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.