Donnez aux enfants le goût de la vente

D’après notre maire, enseigner aux enfants le sens des affaires peut toujours leur servir, les sauver, les enrichir d’une pratique nouvelle.
Pour commencer, les parents d’élèves sont avertis : n’hésitez plus, lancez vos enfants sur le stand d’un vide-greniers, apprenez-leur la soif de vendre, de marchander durant des heures, apprenez-leur à compter l’argent, à garder l’argent, à placer l’argent, à l’investir, apprenez- leur à se lever tôt pour avoir les meilleures places et à vilipender ceux qui se lèvent tard, ces flemmards, ces assistés, exaltez-les, enseignez-leur à parler à la clientèle, à respecter la clientèle, à la charmer, apprenez-leur le sourire commercial, le geste commercial, apprenez- leur à ne pas se faire rouler, à surveiller la marchandise, la marchandise ici-meilleure-qu’ailleurs, à se méfier des mains qui se baladent, à faire des offres, de belles offres, à trouver le bon prix, le super prix, à casser les prix s’il le faut, à faire des appelants, à proposer un rabais, un bon rabais, une bonne ristourne, un paiement étalé, une remise exceptionnelle, à créer des slogans pour attirer les badauds (« on n’en croit pas ces yeux », « on devient fous avec ces prix ! » ou le redoutable « Moins cher que chez les voleurs ! »), apprenez-leur l’optimisme marchand, enseignez-leur que rien n’est plus contagieux que l’enthousiasme (plus pro, moins cher) parce que l’enthousiasme professionnel (c’est pro, c’est mieux) est la vraie clé du succès, l’exaltation professionnelle est un atout, un grand avantage, apprenez-lui une stratégie commerciale jointe au filon du vivre ensemble (Ensemble c’est mieux !), pour qu’il ait très tôt le goût de l’argent, le goût du cash, de la caisse, de la monnaie, qu’il aime palper, apprenez aux enfants à vendre, à profiter des circonstances, à saisir l’opportunité, ils apprendront à compter, à calculer, le plus jeune possible, dès cinq ans, placez-les par exemple sur un vide greniers le dimanche, avec quelques jouets à vendre, pour commencer, quelques livres scolaires, quelques bandes dessinées, apprenez-leur à faire l’article, à prendre l’attitude professionnelle, à se tenir les mains sur les hanches, à lancer des promotions, entraînez-les à bien présenter un produit, à réaliser un beau stand, donnez-leur le goût de la présentation, de l’étiquetage, enseignez-leur la façon de regarder le chaland, d’appeler le passant, de le charmer, de s’exprimer à la façon chaleureuse des forains, expliquez-leur pourquoi il ne faut pas lâcher le client, apprenez-leur à discuter avec un client qui essaye de marchander, montrez leur comment bien présenter la marchandise, éduquez-les à penser différent… à évaluer un bon rapport qualité/prix, à ne pas lâcher l’affaire, à investir, à se soucier du retour sur investissement… apprenez-leur aussi à un peu se plaindre de la conjoncture, des taxes, du gouvernement, de la situation internationale… tout en gardant l’œil sur tous les objets mais en ayant toujours le sourire… Le sourire est le plus beau des représentants.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.