Trop travailleur pour être efficace

A l’époque je n’étais pas assez paresseux pour travailler efficacement.
Grand désordre.
J’ignorais même le mot efficient.
Je ne faisais pas la différence entre « Do the right thing » et « Do the thing right ».
Le management ne m’avait pas encore touché.

Comment, quand souffle une tempête, un être humain aussi doué que Bruno Peinado espère-t-il empêcher l’ouverture d’une fenêtre à la fermeture défaillante avec une installation pareille ?

Contrairement à ce qui se dit partout, les hommes de la mer ne sont jamais amoureux, ils sont toujours ailleurs.
Les hommes de la mer ne sont pas les seuls à être toujours ailleurs.

Roland Barthes et Joseph Conrad l’avaient remarqué : les marins ne sortent pas de leur bateau. Ils emportent tout avec eux.
Les marins transportent leur solitude partout.
Ils ne voyagent jamais.

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on Reddit0Pin on Pinterest0Share on LinkedIn0Email this to someone
Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *